Close
Isabelle Adjani, envie de pleurer, désemparée à cause de son fils Gabriel-Kane

Isabelle Adjani, envie de pleurer, désemparée à cause de son fils Gabriel-Kane

Isabelle Adjani s’est laissé aller à quelques confidences lors d’un entretien accordé à Nice-Matin, occasion de se livrer sur son fils Gabriel-Kane.

Elle n’apprécie pas du tout les tatouages de son fils de 27 ans, né de sa relation avec l’acteur irlandais Daniel Day-Lewis.

« Ne m’en parlez pas, ça me donne envie de pleurer. J’accepte ceux de mon fils comme une maman résignée », a regretté l’actrice émérite.

« Cet engouement générationnel qui touche aussi des gens qui n’ont plus 20 ans me désespère et me bouleverse », a poursuivi Isabelle Adjani, qui sera à l’affiche de la nouvelle réalisation de Nicolas Bedos.

« Sans jugement moralisateur, la peau est pour moi un organe et cette encre que l’on loge sous la peau pollue l’organisme », a-t-elle indiqué.
Dans les colonnes de Gala il y a quelques années, elle regrettait le choix de carrière de son fils, mannequin et comédien.

«J’ai vu la sincérité de son désir d’être dans la lumière et à quel point la reconnaissance par l’exposition lui prodiguait du bien être », disait-elle.
«Exactement le contraire de son père et de moi », poursuivait-elle.
«Au lieu de le juger ou de l’empêcher, je me suis dit que s’il trouvait son compte, je n’avais rien à redire. Une manière aussi d’être en paix en tant que maman, en l’accompagnant dans son choix », ajoutait en outre Isabelle Adjani.

Laisser un commentaire

Close