Close
Hugo Lloris torpillé par Daniel Riolo, sa cinglante réplique, il ne mâche pas ses mots

Hugo Lloris torpillé par Daniel Riolo, sa cinglante réplique, il ne mâche pas ses mots

En entretien avec l’Équipe, Hugo Lloris a réglé ses comptes avec Daniel Riolo, qui avait balancé sur lui pendant la finale de la coupe du monde en Argentine.

Le journaliste avait mis en doute les qualités du portier de l’équipe de France, supposé nul en penalty.

« Le gardien argentin part toujours du bon côté, il a travaillé. Vous avez en face une équipe qui ne prépare pas l’exercice et Deschamps a même dit que ça ne servait à rien, c’est une erreur », affirmait le compagnon de Géraldine Maillet, la chroniqueuse de Touche pas à mon Poste sur C8.

« La dernière fois qu’un gardien a arrêté un penalty, c’est en 1998 en quarts de finale. C’est quelque chose qu’on ne prépare pas parce qu’on ne veut pas. Lloris n’est pas un bon gardien sur les séances de tirs au but, il n’en chope jamais une ! », disait-il par ailleurs face aux caméras de BFM TV.

Hugo Lloris, qui vient d’annoncer sa retraite internationale, a tenu à répondre à ce genre de critiques.

« Il y a des gardiens qui sont plus en réussite que d’autres », répond l’ancien capitaine des Bleus. « En fait, il y a des choses que je ne sais pas faire. Faire l’idiot dans le but, déstabiliser ostensiblement l’adversaire en jouant avec la limite, je ne sais pas le faire ».
Le mari de Marine s’estime trop rational, trop honnête pour jouer sur ce terrain-là.

« Tu as beau avoir tout analysé chez les tireurs argentins, avoir
réfléchi aux trois options à prendre, à droite, à gauche et au milieu, avoir regardé ce qu’ils ont fait lors de leurs cinquante penalties précédents, il y a d’autres données, aussi : quand les Argentins se présentent, il n’y a
que des gars qui tirent les penalties en club », précise-t-il par ailleurs.

Laisser un commentaire

Close