Close
Gilles Bouleau interpelé dans l’affaire de PPDA, les confidences d’une plaignante

Gilles Bouleau interpelé dans l’affaire de PPDA, les confidences d’une plaignante

Présentateur du 20 hères de TF1, Gilles Bouleau est interpelé dans l’affaire PPDA, accusé de viol par de nombreuses femmes. Celui qui l’a remplacé au JT de la première chaine est supposé avoir été au courant de ses agissements.

Une assistante de Patrick Poivre d’Arvor de 1991 à 1993 s’est laissé aller à quelques confidences dans un entretien accordé à Mediapart, qui a recueilli sur sa plateforme les accusations de plusieurs femmes.

Et elle affirme avoir mis au courant des agissements présumés de l’ex-de Claire Chazal de diverses personnalités officiant sur TF1 à l’époque. Gilles Bouleau « était » le premier au courant, affirme-t-elle.

«Les gens de TF1 aujourd’hui, moi je les ai vus, j’ai vu Gilles Pélisson (actuel PDG de la chaîne), j’ai vu Thierry Thuillier (directeur de l’information du groupe), j’ai parlé à Gilles Bouleau », explique la journaliste.

Elle assure que le présentateur du 20 heures de TF1 a été le premier à qui elle a parlé des supposés agissements indélicats de PPDA avant que l’affaire ne soit ébruitée publiquement. Et la croit fermement.

« Il m’a dit ‘je ne tombe pas de l’armoire' » révèle cette femme. Et là c’est compliqué, parce que quand on vous dit ‘je ne tombe pas de l’armoire’, ça veut dire qu’est-ce qu’on savait sans savoir, qu’est-ce qu’on voyait sans voir ».
Pourtant, fin avril, sur France 2, Gilles Bouleau assurait qu’il n’était pas au courant.

« Je n’ai ni animosité ni protection à apporter à PPDA, je ne savais pas », disait-il. Il aura sans doute l’occasion de préciser son propos.

Laisser un commentaire

Close