Close
Accusé de viol, Gérald Darmanin cible la plaignante trop dominante

Accusé de viol, Gérald Darmanin cible la plaignante trop dominante

Accusé de viol pour des faits qui remontent à 2009, Gérald Darmanin a évoqué des « avances » que lui aurait fait la plaignante, qui se serait illustrée par un comportement dominant.

Le ministre des Comptes publics est en effet accusé de viol par Sophie Patterson-Spatz, une femme de 46 ans.

Les faits remontent à 2009, alors que le politicien n’était âgé que de 26 ans.

A l’époque, Gérald Darmanin était chargé de mission aux affaires juridiques de l’UMP.
Cette plainte a finalement été classée sans suite car les enquêteurs n’ont pas « permis d’établir l’absence de consentement ».

Une autre plainte a déposée six mois plus tard, et une autre enquête a été ouverte. Le ministre s’est livré face aux policiers en février dernier.

«Je me souviens des avances de Mme Patterson lors du dîner. […] C’était la première fois qu’une femme avait un tel comportement avec moi », se rappelle-t-il. Selon Mediapart, l’homme politique décrit une femme de dix ans son aînée, avec « un comportement dominant » et de « l’assurance », alors que lui était « gêné » et « impressionné » par elle.

L’avocate de la plaignante, Me Elodie Tuaillon-Hibon a réagi auprès de l’AFP : « Qu’un homme ayant commencé à militer au RPR à 16 ans et ayant eu une carrière politique aussi fulgurante se présente comme ‘impressionné’ par la plaignante ne manque pas de sel. […] Cette version n’a rigoureusement aucun sens. Mme Spatz a évoqué l’abus dès 2009, à plusieurs reprises. Elle espère qu’une information judiciaire permettra, notamment par la confrontation, enfin, d’aller au fond des choses et de faire éclater la vérité ».





Laisser un commentaire

Close