Close
Geneviève de Fontenay trainée en justice par une ancienne Miss France

Geneviève de Fontenay trainée en justice par une ancienne Miss France

Geneviève de Fontenay justice
Geneviève de Fontenay justice

La pauvre présidente du comité miss France, Geneviève de Fontenay, est une nouvelle fois trahie par l’une des anciennes protégées, en l’occurrence, Luce Auger.
Celle-ci, Miss France 1961, a en effet décidé de trainer devant les tribunaux la dame chapeau pour diffamation et injures publiques, après que  cette dernière ait qualifié Luce Auger     –   âgée de 74 an  s –  de ‘ S… ‘, ‘ Perverse ‘, ‘ méchante ‘, sur le site suisse ‘Le matin Online’.

Geneviève de Fontenay reproche à Luce Auger, avec laquelle, elle avait eu un contentieux dans le passé, de s’être portée à la rescousse de Valérie Bègue, Miss France 2008, ennemie jurée de Geneviève de Fontenay.
L’avocat de Luce Auger, maitre  Gilbert Collard a expliqué à France-Soir que sa cliente ‘ n’a aucune envie de se laisser insulter par la dame au sombrero ‘.

1 comment

  1. Luce auger says:

    Procès Luce AUGER (MISS FRANCE 1961) contre Madame DE FONTENAY.

    MISE AU POINT et DROIT DE RÉPONSE de LUCE AUGER (MISS FRANCE 1961)

    Madame Geneviève de FONTENAY réplique à Madame Luce AUGER (MISS FRANCE 1961) par une nouvelle diffamation :

    En effet, Madame de FONTENAY répond par voie de presse par une nouvelle attaque diffamatoire envers Luce AUGER à savoir :

    Pour la « maman des miss », ces propos ne sont motivés que par un « désir de vengeance » de la part d’une Miss qui a été destituée de son titre peu après son élection en 1961, « pour des raisons professionnelles ». Selon Geneviève de Fontenay, Luce Auger « a simplement profité de la Bègue ( ! ) pour se venger ».

    Luce AUGER rappelle une nouvelle fois que sa destitution avait été illégale et que le Tribunal Correctionnel de Versailles avait condamné Monsieur Louis de FONTENAY à
    2 mois de prison et mille francs d’amende pour « faux et usage de faux ». (avec sursis en ce qui concerne la peine d’emprisonnement)

    De facto , Luce AUGER avait donc « récupéré » son titre de « MISS FRANCE 1961 » à l’issu de ce procès.

    L’affaire sera jugé devant le Tribunal Correctionnel de Marseille le 14 novembre prochain et c’est Maître Gilbert COLLARD qui est chargé des intérêts de Madame Luce AUGER.

    Pour informations complémentaires : Attaché de Presse de Luce AUGER au 06 26 21 13 80

Laisser un commentaire

Close