Close
Après sa garde à vue, Thomas Lang­mann sort du silence

Après sa garde à vue, Thomas Lang­mann sort du silence

Placé en garde à vue suite à une plainte pour harcèlement son ex-compagne Cécile Bouquet avec laquelle il est séparé depuis l’an dernier, Thomas Lang­mann a été remis en liberté.

Et aussitôt, il brise le silence sur sa mésaventure dans les colonnes du magazine Le Point, où il livre sa version des faits.

Il regrette que ces derniers temps, « seule la version de Céline Bosquet est reprise en boucle » dans les médias.

Et cela faci­lite l' »instru­men­ta­li­sa­tion de la police et de la justice ».

« Je ne suis pas quelqu’un de violent », explique-t-il avant de faire « amende honorable », en assurant en avoir fini de ses addictions.

«Je suis sorti de ma dépen­dance à l’héroïne, je prends de la cocaïne de manière récréa­tive, je ne suis pas dépen­dant », précise le producteur.

Thomas Lang­mann fait par ailleurs savoir que la juge aux affaires fami­liales aurait remarqué  qu’il n’est «pas le monstre que l’on a décrit par la suite ».

«Mon casier judi­ciaire est vierge, je n’ai été condamné qu’une seule fois, et c’était du sursis. Je n’ai jamais réci­divé», glisse celui qui sera jugé devant le tribu­nal correc­tion­nel pour « harcè­le­ment sur conjointe ».





Laisser un commentaire

Close