Close
Gabriella et Jacques Grimaldi, relation toxique avec Charlène, explication d’un spécialiste

Gabriella et Jacques Grimaldi, relation toxique avec Charlène, explication d’un spécialiste

L’éloignement de la princesse Charlène de Monaco, isolée en Afrique du Sud à cause de ses ennuis de santé aurait débarrassé ses jumeaux, Gabriella et Jacques d’une relation toxique. Une pratique évoquée par la princesse au cours d’une interview aurait à terme compliqué leur développement. Désormais, tout irait pour le mieux.

Charlène de Monaco qui compose depuis quelques mois avec les conséquences d’une oto-rhino-laryngologie expliquait lors d’un entretien accordé à Point de Vue qu’en raison des absences régulières de son mari ses adorables jumeaux partageait très souvent son lit. Elle pratiquait comme certains parents le « co-dodo ».

Le magazine Ici Paris avait dans la foulée dénoncé cette pratique, en se basant sur les explications d’un pédiatre, qui assure que le co-dodo ne serait pas conséquence.

Il y aurait un risque de développer une forme affective chez Gabriella et Jacques, si le manège de ces derniers avec leur illustre maman devenait trop fréquent.

Cette pratique pourrait « nuire à l’autonomie de Jacques et Gabriella’. A terme, cela pourrait engendrer ‘une sorte de surprotection », ce qui développerait une forme de dépendance affective.

«Le cododo entretient la fusion entre la mère et l’enfant, ce qui n’encourage pas, à terme, la nécessaire séparation et exclut le père », précisait un spécialiste.

Le fait que Charlène de Monaco se soit si éloigne de la principauté durant de longs mois permettrait aux héritiers Grimaldi d’en finir de cette dépendance affective.

Laisser un commentaire

Close