Close
Gabriel Attal « rame au gouvernement », Pierre-Jean Chalençon lui a fait beaucoup de mal

Gabriel Attal « rame au gouvernement », Pierre-Jean Chalençon lui a fait beaucoup de mal

Lorsque son nom a été circulé avec insistance sur les réseaux dans l’affaire des diners clandestins, après un déballage de Pierre-Jean Chalençon, Gabriel Attal a dû ramer non seulement dans les médias, mais aussi auprès du gouvernement.

Il aurait suscité quelques méfiances de la part de ses collègues, a rapporté « Le Canard Enchaîné ».
Le protégé de Brigitte Macron aurait ramé pour tordre « le cou à cette méchante rumeur », alimentée par une conversation remontant à janvier dernier.
A l’époque, Pierre-Jean Chalençon, l’ancien acheteur d’Affaire Conclue sur France 2, avait envoyé une texto à un collaborateur d’Attal : « « Je l’admire beaucoup et
j’aimerais le rencontrer. Quand vient-il dîner chez moi ? », s’était-il demandé.

Ce proche du porte-parole du gouvernement avait répondu que « ce n’est pas possible tant
qu’il y a des restrictions sanitaires ».
Si l’échange s’est arrêté, l’ancien complice de Sophie Davant avait évoqué dans un entretien sur YouTube ses « amis » ministres.

Il donne des noms – Riester, Bachelot et Lemoyne – et annonce qu’« Attal doit venir dîner prochainement chez [lui] ».

En jetant l’anathème sur les ministres, Pierre-Jean Chalençon a peut-être commis la faute de carre fatale ».
« Pour un temps du moins, le voilà persona non grata, lui qui s’affiche volontiers avec ceux qui comptent », a rapporté cette fois « Le Parisien ».

« Cette histoire de ministres jetés en pâture gratuitement, c’est lamentable, déplore un conseiller gouvernemental. Vu le ras-le-bol général des Français, et le climat antiélites très tendu, chaque phrase de ce genre déclenche des tempêtes débiles, attisées par les partis extrémistes. ».

Depuis l’éclatement de cette affaire, plusieurs ministres de poids sont montés au front à la radio pour défendre leur probité.

Laisser un commentaire

Close