Close
Franz-Olivier Giesbert charge Ségolène Royal sur l’affaire des décolletés

Franz-Olivier Giesbert charge Ségolène Royal sur l’affaire des décolletés

Franz-Olivier Giesbert confirme l’interdiction des décolletés par Ségolène Royal au ministère de l’Écologie dont elle a pris la commandes.

 « Le Point.fr » a affirmé qu’à son arrivée à ce ministère, l’ex candidate à la présidence de la république a imposé des règles très surprenantes dont celle de l’interdiction des décolletés.

« Il est exigé du personnel féminin une tenue décente avec « interdiction des décolletés » a rapporté « Le Point », assurant ensuite que lors des déplacements de Ségolène Royal dans les couloirs de son ministère, celle-ci est « précédée d’un huissier qui l’annonce, de sorte que le personnel doit se lever sur son passage ».

« Lorsque la ministre déjeune dans son salon, les membres de son cabinet ne doivent pas emprunter le couloir adjacent pour cause de nuisances sonores », affirme en outre « Le Point » dont le propos a été démenti en partie par l’ex de François Hollande via sa page « Twitter ».
« Je démens bien sûr la rumeur ridicule concernant l’interdiction de décolletés dans le ministère ! », a-t-elle indiqué sur ce site de micro-blogging.

De passage dans « C à Vous » sur France 5, Franz-Olivier Giesbert, l’ex patron du Point, insiste sur la crédibilité de l’information.
« il ne faut pas oublier que c’est une héritière de Mitterrand, dit-il. Et c’est une République où on se tient ».
Et au journaliste de poursuivre : « elle dément, mais bon ce n’est pas la première fois qu’elle dément quelque chose qui est vrai ».





Laisser un commentaire

Close