Close
Françoise Laborde « je fais des injec­tions d’acide hyalu­ro­nique »

Françoise Laborde « je fais des injec­tions d’acide hyalu­ro­nique »

Françoise Laborde a dévoilé dans un ouvrage ses petites astuces pour « sexy­gé­naires », ‘Les mûres ne comptent pas pour des prunes’, dont elle parle longuement dans les colonnes de ‘Gala’.

‘Il faut accepter de vieillir’, lance la journaliste de France 2. ‘Rien de pire qu’une sexagénaire en minijupe et décolleté sur ses seins refaits?!’.

Le plus important à ses yeux est de prendre soin de soi à tout âge, même s’elle reconnaît quelques passages sous le bistouri.

‘Une fois l’an, je fais des injec­tions d’acide hyalu­ro­nique qui regonflent un peu les volumes. Il n’y a pas à en faire un tabou’, martèle celle qui pour se remettre d’aplomb s’est astreint à quelques privations. Elle a en effet mis fin à son addition à la cigarette et ne consomme plus d’alcool.

‘J’ai arrêté la cigarette il y a huit ans. Et l’al­cool il y a quatre ans. Quand j’ou­vrais une bouteille de champagne, je ne m’ar­rê­tais plus. Ce n’était pas génial pour la peau?!’, explique-t-elle.

Françoise Laborde évoque ensuite sa sexualité. ‘Plus jeune, je n’ima­gi­nais pas avoir une sexualité à soixante ans, et pour­tant… J’ai des copines qui repoussent les assauts de leurs maris en esti­mant qu’elles sont passées à autre chose, explique-t-elle. D’autres au contraire achètent des sex toy, c’est malin?!’.

Laisser un commentaire

Close