Close
François Fillon humilie son épouse Penelope lors de son meeting parisien (vidéo)

François Fillon humilie son épouse Penelope lors de son meeting parisien (vidéo)

François Fillon semble brouillé avec son épouse, Penelope, qu’il a superbement snobé lors de son dernier meeting, l’une de ses étapes de sa campagne pour la présidence de la république.

Les images ont été dévoilées dans le cadre de C à Vous, le rendez-vous d’Anne-Sophie Lapix sur France 2.
« Pas un regard, pas un geste envers Penelope Fillon », est-il commenté sur Twitter, où une vidéo de cette séquence a été dévoilée.

Sur le même registre, d’après « Paris Match », François Fillon, candidat LR à la présidence de la république, a, donné devant ses soutiens des nouvelles de son épouse, Pénélope, et a précisé la manière dont celle-ci gérait ses déboires judiciaires.?« le plus dur, ce qui me fait le plus mal, ce sont les 13 heures d’auditions qui lui été infligées. Il n’en peut plus. Elle est partie quelques jours chez sa soeur », a confié le candidat LR à la présidence de la république.?Le candidat à la présidence de la république baisse ensuite la voix et confie à Paris match. 

«Chaque matin, elle met le réveil à 6h30 car elle craint une nouvelle perquisition », a fait savoir celui qui avait refusé de répondre à un auditeur de France Inter qui a un peu moqué son implication dans les affaires. ?Au détour d’une question sur l’environnement, « Sylvain, de Metz » a taclé le candidat à la présidentielle, mis en examen pour « détournement de fonds publics », « complicité et recel de détournement de fonds publics », « complicité et recel d’abus de biens sociaux » et « manquement aux obligations déclaratives à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ».

«Il en va de l’avenir de nos enfants. Alors on a bien compris ce que Monsieur Fillon était capable de faire pour l’avenir de ses propres enfants », lance l’auditeur.

François Fillon a commencé par dénoncer « une question bien orientée ».

Ne se démontant pas, l’auditeur continue sur sa lancée et demande à celui qui a été enfariné avant un meeting à Strasbourg «s’il s’intéressait aussi à l’avenir de tous les autres (enfants, ndlr) » notamment ceux « des gens honnêtes ? ».?« Moi je ne réponds pas aux gens qui m’insultent à la radio, réplique François Fillon. Il vient de parler de gens honnêtes, moi je ne réponds pas à cette question ».





Laisser un commentaire

Close