Karine Le Marchand fera son retour ce soir sur M6 avec le second volet de son émission «Ambition Intime ».

Pour l’occasion, elle recevra François Bayrou, Jean-Luc Mélenchon, François Fillon et Alain Juppé qui reviendront sur leurs parcours.

Visée par les critiques suite à la diffusion d’ «Ambition Intime » sur M6, qui montre une autre facette des politiques, Karine Le Marchand leur avait répondu sur Twitter.

«Si ceux qui disent du mal de moi savaient exac­te­ment ce que je pense d’eux, ils en diraient davan­ta­ge…», avait-t-elle lancé, reprenant une cita­tion signée Sacha Guitry.

Le jour­na­liste Claude Asko­lo­vitch s’était aussi porté à sa rescousse.
«Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regar­der, ils s’ha­bi­tue­ront ». René Char, c’est plus chic. #cuistre #sorry», écrit-il sur ce site de micro-blogging.

En entretien avec «Télé Obs », l’animatrice star de M6 a déjà eu l’occasion de répondre à ce qui l’accusent de faire le jeu des politiques.
«Je n’en ai rien à foutre ! Comme le dit Nicolas Sarkozy : « Si on a peur du vent, il ne faut pas monter en haut de l’arbre », avait-elle lâché.
Il est surtout reproché à l’animatrice d’avoir présenté Marine Le Pen sous un autre jour.
«Si elle est présidentiable, impossible de ne pas l’inviter. Et si on l’invite, doit-on la traiter différemment des autres ? Non. Mais j’ai eu quelques cas de conscience quand mes invités ne correspondaient pas à mes affinités politiques », disait-elle, rappelant qu’elle a abordé à sa manière certains sujets, comme la préférence nationale.
«Il y a d’autres émissions politiques pour ça. Mais j’aborde ces sujets quand je demande à Marine Le Pen si, en tant que métisse, je dois préparer mes valises si elle est élue. Ou comment elle réagirait si sa fille épousait un Sénégalais », rappelait-t-elle.