Close
Florent Pagny, traitement lourd et éreintant, confidences de Mylène Demongeot en récidive

Florent Pagny, traitement lourd et éreintant, confidences de Mylène Demongeot en récidive

Si Florent Pagny ne s’est pas exprimé sous son traitement épuisé contre le cancer des poumons par pudeur, il a souffert le martyre. Mylène Demongeot qui combat aussi le Crabe se confie à ce sujet.

Le chanteur aurait eu des chimios très douloureuses, comme le rapportait le magazine Public au printemps dernier.

Les nerfs seraient agressés durant ce traitement lourd et causeraient des fourmillements et des engourdissements, ainsi que des douleurs intenses et fulgurantes dans les mains et même les pieds.

Des nausées et vomissements, la perte de cheveux et la fatigue seraient aussi déplorés.
Par pudeur, le coach de The Voice sur TF1 n’a pas ouvert son cœur sur les coulisses de son traitement, qui marcherait bien. Il serait en passe de terrasser cette maladie sournoise.

Mais ce sont des traitements épuisants, a confirmé Mylène Demongeot, qui évoque sa récidive du cancer dans France Dimanche. On la pensait pourtant tirée d’affaire après une bataille contre le cancer du péritoine.

«Écoutez, ça ne va pas trop mal, mis à part un bon rhume de cerveau – que voulez-vous c’est de saison ! J’expérimente surtout un nouveau protocole pour soigner ce foutu cancer qui a récidivé. Après avoir une fois de plus subi de nombreuses séances de chimiothérapie tout l’été, j’étais tellement épuisée que j’ai imploré mes médecins de tout stopper », a-t-elle expliqué. « Certes vous essayez de me soigner, leur ai-je dit, mais en même temps vous me tuez ! Je n’en pouvais plus ».
Elle a arrêté les chimios pour s’en remettre à un grand professeur qui « pratique l’immunothérapie », et qui et se révèle « être un homme extrêmement réputé en la matière ».

«  C’est un processus qui, apparemment, fait des miracles – je connais au moins quatre personnes qui sont complètement guéries grâce à ça – et surtout qui ne vous éreinte pas comme la chimio. Alors, je croise les doigts. J’aimerais beaucoup que ça marche, pour arrêter de rechuter tous les six mois. Car je vous jure, c’est insupportable ! ».

Laisser un commentaire

Close