Close
Florent Pagny démoli – L’aide de Jean-Jacques Goldman en sous-marin

Florent Pagny démoli – L’aide de Jean-Jacques Goldman en sous-marin

Alors que Florent Pagny était au fond du seau, après sa rupture avec Vanessa Paradis dans les années 90’, il a pu compter sur le soutien de Jean-Jacques Goldman. Et il l’a fait en douce.

Et ce soutien est rappelé dans « Florent Pagny, un homme libre », un documentaire qui sera diffusé le 1 janvier prochain sur TF1.

Les confidences de ses proches ont été recueillies.

C’est le cas notamment de son épouse Azucena, a rappelé le réalisateur Michel Jankielewicz, qui était aussi son manager.

«Ce doc a été un cadeau formidable de Florent et le calendrier de cette diffusion, alors qu’il annonce son retour, un miracle», s’enthousiasme le producteur et ami de l’artiste depuis trente-cinq ans, cité par Télé magazine.

Les épreuves auxquelles le coach de The Voice a fait face juste après sa rupture avec Vanessa Paradis et ses déboires avec les autorités fiscales ont été rappelés. Le designer Philippe Starck lui a prêté un cabanon en banlieue parisienne.

Florent Pagny est parvenu à se remettre d’aplomb grâce à l’album « Rester vrai ».
Jean-Jacques Goldman l’a épaulé en participant en douce à cet opus sous le pseudonyme de Sam Brewski, puis avec Bienvenue chez moi.

« En dépit de problèmes fiscaux dus à une avance de sa maison de disques sur un album à venir – dont il a fini par sortir blanchi -, Florent Pagny a réussi à imposer ses choix et sa route atypique. Rien de tout cela n’aurait été possible sans le pilier de sa vie : son épouse Azucena », est-il rappelé dans les colonnes de ce magazine.

«C’était une évidence qu’elle prenne la parole dans le doc. Je suis allé la filmer dans leur maison de Montfort-l’Amaury. Florent, fatigué à ce moment-là, passait une tête. Cette femme intéressante, intelligente et rassurante raconte comment Florent lui a annoncé sa maladie», confie le réalisateur. «Il était en train de préparer son enterrement. Je lui ai dit : “calme-toi !”», se souvient Azucena.

Laisser un commentaire

Close