Close
Florence Foresti à bout de souffle – Confidences sur sa terrible maladie chronique

Florence Foresti à bout de souffle – Confidences sur sa terrible maladie chronique

Confrontée à une dépression chronique, Florence Foresti n’en aurait pas pour fini de ce mal, et elle craint toujours une rechute.

L’humoriste en parle lors d’un entretien accordé au magazine, Paris Match, où elle évoque ses différents projets dont sa tournée et sa série sur Canal Plus, Désordres.

«Parfois il n’y a pas d’autre solution que le médicament. Or ceux qui prennent des antidépresseurs sont souvent stigmatisés : “Ces dépressifs chroniques, ils nous font chier, ils s’écoutent trop, ce sont des bourgeois qui n’ont que ça à foutre.” Les cachets sauvent des vies », a confié celle qui partage la vie d’un humoriste suisse.

Florence Foresti fait le nécessaire pour en finir de ce mal. Mais elle n’est pas à l’abri de replonger.

«Rien que d’en parler, je suis à bout de souffle », plaisante-t-elle. « La solitude me pose problème ». « C’est pour cela que j’accorde autant d’importance à mon cercle familial et à l’amour. Tout le monde trouve des béquilles, certains dans le sport, d’autres dans les drogues, on trouve tous notre petit pansement pour vivre. Moi, je suis vite devenue dépendante aux autres : seule, j’avais l’impression que j’allais crever. Je l’ai été à mes parents, à ma sœur, à mes amies, à mes amoureux. Même à 48 ans je n’aime toujours pas être seule. Heureusement j’ai Albert, mon bouledogue », dit-elle.

« Boys Boys Boys », actuellement à Paris (théâtre Marigny) puis en tournée. « Désordres », à partir du 3 octobre sur Canal+.

Laisser un commentaire

Close