Close
Fabrice Luchini fâche Emmanuel Macron – Énorme coup de massue, il fait son mea-culpa

Fabrice Luchini fâche Emmanuel Macron – Énorme coup de massue, il fait son mea-culpa

Suite à sa salve contre le gouvernement sur la gestion de la crise sanitaire, une sortie médiatique qui aurait irrité Emmanuel Macron, et même Brigitte Macron, dont il est proche, Fabrice Luchini fait son mea-culpa. Il admet être allé trop loin dans ses propos.

L’acteur émérite était ce week-end sur le plateau du 20 heures 30 le dimanche sur France 2, où il n’avait pas échappé à une question sur sa charge contre les autorités auxquelles il reproche « la piteuse » gestion de la crise sanitaire.

« Énorme coup de massue ! Mais un coup de massue ahurissant ! », lançait-il dans un post sur Instagram. Quand je vois tout autour la perfection avec laquelle tous les restaurateurs se soumettent, lavent le stylo pour prendre nos téléphones… Ils sont remarquables ! Et on les anéantit ! ».

« On vit une chose où on ne comprend pas, c’est ça qui est terrifiant ! On ne comprend pas ce que ce gouvernement fait ! La panique de Véran, l’accent qui s’éteint de Castex, c’est terrifiant, c’est morbide, c’est sordide ! On a plus envie d’aimer ce gouvernement, ni rien ! », a ajouté ce soutien d’Emmanuel et Brigitte Macron.

Cette sortie, Fabrice Luchini la regrette amèrement sur le plateau de l’émission de Laurent Delahousse.
« J’ai eu un coup d’humeur complètement inadapté. Je m’en excuse », glisse-t-il, déplorant avoir mis en doute les compétences gouvernementales alors qu’il n’avait pas toutes les données en main.

« Il y a une crête, il y a des drames de tous les côtés, une économie, des dépressions nerveuses. Mon mouvement d’humeur sur le ministre de la Santé est inadapté. ».

« Je ne vois pas pourquoi ce ministre de la Santé nous engueule constamment, moi je me sens coupable de tout. Ça fait 40 ans que je suis en analyse sur le problème de la culpabilité. Vraiment, le virus, je fais rien… donc j’ai eu ce mouvement d’humeur. L’optimise, unir, évidemment que nous devons être derrière les autorités qui nous aident ».

Laisser un commentaire

Close