Close
Extrême fatigue, luminosités tangentes à la mort, Michel Onfray, touché par le Covid

Extrême fatigue, luminosités tangentes à la mort, Michel Onfray, touché par le Covid

Michel Onfray a souffert le martyre après avoir été affronté durant plusieurs semaines contre le coronavirus. Un cauchemar pour le philosophe.

De ses ennuis de santé, le philosophe y revient un long billet publié sur le site de sa revue Front populaire, où il explique avoir lutté contre ce fichu virus durant trois semaines.

« Je sais le jour, l’heure et la qualité de l’air de l’endroit dans lequel je me trouvais quand je suis entré dans le covid – alors que le covid était déjà entré en moi », indique Michel Onfray, qui cite le 16 novembre 2020 vers 17h00, dans le Haut Karabakh, comme le début de sa confrontation avec la maladie.

« Je suis frigorifié dans la voiture. J’ai les mains et les pieds gelés. Le corps et le cœur qui se rétrécit autour de mon âme qui entre à nouveau dans ces contrées de luminosités jaunasses dont je sais qu’elles sont tangentes à la mort », précise l’homme de 61 ans, évoquant dans son billet une « extrême fièvre, des ganglions ».
A son retour en France, il s’est senti très fiévreux et une forte fatigue.
« Je suis extrêmement fatigué, épuisé. J’éteins la lumière à neuf heures le soir dans un immense état d’épuisement, je me réveille douze heures plus tard, plus fatigué que si j’avais fait trois nuits blanches de suite. Je ne sors pas du lit », évoque celui qui a connu dans le passé quelques soucis cardiaques. Un « cauchemar », auquel s’ajoute des « crampes abdominales ».

Laisser un commentaire

Close