Close
Evelyne Dhéliat, son adieu à son mari dans Closer

Evelyne Dhéliat, son adieu à son mari dans Closer

Du déroulement des obsèques de Philippe, le mari Evelyne Dhéliat, il en est question dans les pages de Closer.

La journaliste de TF1 était toujours « aussi digne et forte en assistant à la levée du corps à l’hôpital militaire de Percy, à Clamart », rapporte dans un premier temps le magazine people avant de préciser que «le convoi funéraire s’est ensuite dirigé vers le crématorium de Clamart, à une dizaine de minutes de là, pour une émouvante cérémonie ».

Pour l’occasion, Evelyne Dhéliat était escortée par sa fille Olivia, laquelle pleurait «la perte de son père aimé».
« Toutes deux étaient très entourées de leurs proches et leurs amis », indique la publication.
Et de citer les noms de Jacques Séguila avec lequel Philippe  a travaillé « comme directeur de création à la fin des années 1970, et Louis Bodin.

Son absence du petit «écran pourrait se prolonger».

Gala revient aussi sur ce douloureux épisode, confirmant que la présentatrice star de TF1 n’est pas prête de faire son grand retour devant les caméras. Elle veut prendre tout son temps pour s’en remettre.
«On fait le plan­­ning au jour le jour. Tout le monde la soutient dans cette épreuve », ont confié des repré­sen­tants de TF1 à Gala.

La première chaine ne s’atten­dait pas à un tel drame, tant Evelyne Dhéliat a érigé sa vie privée en véritable tabou. Elle ne parlait jamais de l’état de santé de son homme.

«Evelyne Dhéliat ne parlait pas des souf­frances de Philippe Mara­nin­chi, et n’avait rien confié sur son état de santé », rappelle l’hebdomadaire.

C’était une manière comme une autre pour la star du petit écran de protéger, et de garder le secret sur la bataille de son homme contre la maladie.
Philippe Mara­nin­chi « avait une santé décli­nante depuis 2007, et plus parti­cu­liè­re­ment depuis un AVC dévas­ta­teur qu’il avait subi en 2014, il y a trois ans».

Laisser un commentaire

Close