Close
Eric Zemmour porté disparu à Béziers – terrible angoisse de Sarah Knafo et son staff

Eric Zemmour porté disparu à Béziers – terrible angoisse de Sarah Knafo et son staff

Durant son récent à Béziers, où il était invité par le maire de la ville Robert Ménard, Eric Zemmour aurait agacé son entourage, peut-être même sa séduisante conseillère de 27 ans, Sarah Knafo. En plus d’être arrivé en retard, il avait disparu.

D’après le Journal du Dimanche, tout le monde l’aurait cherché.
« Le polémiste est encore en retard. Au théâtre Zinga Zinga, la salle s’impatiente, son staf le cherche, et en coulisse, Robert Ménard, le maire (apparenté RN) s’agace », rapporte l’hebdomadaire, qui a décortiqué la percée dans les sondages de l’ancien sniper de On n’est pas couché sur France 2.

«Quand son invité arrive enfin, Ménard le prévient : «Tu ne gagneras pas sans Marine Le Pen ».

Sifflement du public et proposition de l’entremetteur Ménard.
« En février, je souhaitais (…) que celui qui sera derrière l’autre se retire. Ne gâchons pas notre chance », a lancé le maire de la ville.

« Zemmour qui sera bientôt à Rouen, Caen, Rennes, Nantes et Vannes et se dit fort de 200 promesses de parrainage, rétorque tout sourire ».
«Mais je ne me suis pas encore présenté ».

« Pas sûr que, une fois cette passée, l’ambiance entre les deux figures d’extrême droite devienne plus cordiale », glisse la publication.
Cette stratégie de fuite semble en tout cas payer et pour cause !
D’après un sondage Ifop Fiducial pour LCI et Le Figaro publié ce vendredi, Marine Le Pen (17%), Eric Zemmour (16%) et Xavier Bertrand (15%) sont au coude-à-coude pour accéder au second tour de l’élection présidentielle.

Emmanuel Macron, qui n’a pas encore annoncé sa candidature, est crédité de 25% d’intentions de vote.

Ce succès est précisé par Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l’Ifop.
« Il grignote dans les deux segments électoraux et on se demande où cela va s’arrêter. La dynamique est si forte que je ne crois pas à un effondrement. C’est du jamais vu à six mois du vote ».

Laisser un commentaire

Close