Close
Des enre­gis­tre­ments gênants coûtent cher à Tex

Des enre­gis­tre­ments gênants coûtent cher à Tex

Tex avait rendez-vous devant les Prud’hommes de Paris, dans le cadre de l’affaire judiciaire qu’il livre contre la production des Z’ammours, à laquelle il reproche de l’avoir évincé suite à une blague sur les violences conju­gales.

Et lors de l’audience, les choses ne se sont passées comme prévu pour l’animateur.

Dans son dossier de plainte, l’anima­teur réclame 1,2 million d’eu­ros à Sony Pictures Tele­vi­sion pour « rupture abusive de contrat ».

Cette somme corres­pon­d à 24 mois de salaire, soit 666 000 euros, plus les indem­ni­tés, selon son avocat, Me Jéré­mie Assous.

Au cours de l’audience, Me Hélène de Saint-Germain, l’avocate de Sony Pictures Tele­vi­sion, qui produit le jeu de France 2, a dévoi­lé des extraits très gênants.

«Je l’ai fait pour le buzz. De toute façon, je savais ce que je faisais. C’était pour faire parler de moi», a cité l’avocate.

Un autre extrait dans lequel Tex se moque d’une candidate des Z’amours a aussi été dévoilé devant les juges.

«C’est une chien­nasse avec ses grosses loches». Voilà comment Tex a parlé d »une candi­date. Mais que dit le CSA, que dit le droit?? Vous ne pouvez pas trai­ter quelqu’un comme un animal. C »est inac­cep­table de trai­ter une femme de « chien­nasse », a encore plaidé la femme de loi.





Laisser un commentaire

Close