Close
Emmanuelle Seigner attaque Michel Sardou et Téléphone

Emmanuelle Seigner attaque Michel Sardou et Téléphone

Emmanuelle Seigner charge Michel Sardou et le groupe Téléphone, qualifié de « Rolling Stones de Bécon-les-Gonnesses » Après s’être livrée lors d’un entretien avec « Paris Match », où elle confirme avoir été recadrée par Harisson Ford auquel elle avait donné la réplique lorsqu’elle avait 19 ans, la chanteuse et comédienne fait dans la confidence dans les colonnes du « Figaro Magazine » dans le cadre de la promotion de son troisième opus « Distant Lover » sorti à la mi-mars.

« Je voulais un album très rock, dans l’esprit des Strokes, des Jesus & Mary Chain, de Blondie, des Raveonettes ou des Runaways, le groupe de Joan Jett, explique tout d’abord d’épouse de Roman Polanski.
« On ne peut pas faire ça en français », dit-elle. « Peu de gens ont réussi à faire du rock crédible en français », explique par ailleurs la comédienne avant de charger ensuite le groupe Téléphone, formé par Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac, Corinne Marienneau et Richard Kolinka.

« Mais Téléphone, ça a toujours été nul », répond Emmanuelle Seigner lorsque la journaliste a soufflé le nom de Téléphone comme groupe de rock français.
« Franchement, c’était les Rolling Stones de Bécon-les-Gonnesses, non ? », s’interroge-t-elle, avant de cibler ensuite Michel Sardou, l’idole de sa sœur Mathilde.
« Nous avions des mange-disques, raconte-t-elle. Quand elle passait un disque de Sardou, je le retirais, et je le cassais en deux ».

Laisser un commentaire

Close