Close
Dimitri Rassam à propos de Gérard Depardieu « Il m’a apporté la folie qui me manquait »

Dimitri Rassam à propos de Gérard Depardieu « Il m’a apporté la folie qui me manquait »

D’après « Gala », c’est à l’âge de 19 ans que Dimitri Rassam, le chéri de Charlotte Casiraghi, reçoit de son cousin Thomas Lang­mann, un carton plein de photos, de son père, Jean-Pierre Rassam.

Ce dernier, qui a été diagnostiqué maniaco-dépressif, a mis fin à ses jours à l’âge de 43 ans.
« Toute la vie de ce père qu’il n’a connu qu’au travers de ce qu’on lui en a raconté est là. Mais le garçon referme le carton. Il n’est pas prêt, précise Gala, qui consacre un dossier à la relation du producteur de 35 ans avec Charlotte Casiraghi.

«C’était trou­blant de me décou­vrir des traits communs avec mon père. Je crois que je préfère vivre avec un dessin plus flou de lui », lâche-t-il ensuite.

Cette absence de son père, l’en­fance de Dimi­tri est joyeuse, grâce à sa maman, Carole Bouquet, qui a refait sa vie avec le photographe Fran­cis Giaco­betti. De leur relation est né Louis.

« Maman nous a struc­tu­rés, mon petit frère et moi, pour être capables d’en­du­rer les épreuves de la vie. On a eu la culture du plai­sir, mais aussi, encore plus impor­tant, la conscience qu’on était hyper­­­pri­vi­lé­giés », se réjouit celui qui a aussi pu compter sur Gérard Depardieu, qui lui a servi durant une dizaine d’ années de tuteur.

«J’étais un peu autiste quand j’étais jeune, Gérard m’a apporté la folie qui me manquait, recon­naît-il dans les magazine Elle. C’est un ogre qui a boule­versé ma vie en bien. Je serais sans doute devenu un petit con si je ne l’avais pas rencon­tré».

Laisser un commentaire

Close