Close
David Hallyday, drogue, cocaïne, il a échappé au pire

David Hallyday, drogue, cocaïne, il a échappé au pire

Même si David Hallyday a suivi la même carrière que son illustre père, Johnny Hallyday, hors de question d’hériter de ses vices.

C’est ce que rappelle «Johnny Magazine », une magazine spécialisé.

Il a été question non seulement de la relation de Johnny Hallyday avec Laeticia Hallyday, mais aussi avec ses enfants, en particulier l’ainé, David Hallyday.

Le papa de trois enfants se serait toujours maintenu à l’écart des drogues, et n’aurait pas hérité des vices de son père.

« La cocaïne, j’en ai pris en tombant du lit. Maintenant, c’est fini. J’en prends pour travailler, relancer la machine. Je n’en suis pas fier, c’est ainsi, c’est tout », confiait-il lors d’un entretien accordé au Monde. «La poudre et le hasch circulent à mort chez les musiciens. Il n’y a pas à s’en vanter, je n’en suis pas fier, c’est ainsi, c’est tout. Mais il faut bien savoir que nos chansons, on ne les sort pas forcément d’une pochette-surprise ».

Ce propos, il le tenait trois ans avant sa disparition des suites d’un cancer des poumons.
« Ceux qui se droguent aujourd’hui juste pour imiter leurs idoles d’autrefois, ce n’est pas très intéressant. Ça n’a plus de sens. Au fond, la seule substance qui ne s’est jamais démodée, c’est l’alcool.

David Hallyday comme il le confiait dans Paris Match n’a jamais été dans les excès.

Laisser un commentaire

Close