Close
David Hallyday, délinquance, souffrance, confidence qui lui brise le coeur

David Hallyday, délinquance, souffrance, confidence qui lui brise le coeur

David Hallyday, en sa qualité d’héritier du taulier, ne pourrait que se réjouir d’une confidence. La fin de la délinquance, de la souffrance. Un témoignage qui en dit long.

En sa qualité d’héritier de Johnny Hallyday, le chanteur de 53 ans ne pourrait qu’être ravi par le témoignage de Jean-Baptiste Guégan, le sosie vocal du taulier qui se livre lors d’un entretien accordé au magazine Public, où il se réjouit de voir sa vie chamboulée grâce à Johnny, « l’homme qu’il aime le plus au monde ».

Le chanteur avait été présenté l’an dernier comme le fils « caché » de Johnny, amené à faire de l’ombre à David Hallyday, mais celui-ci ne semble pas lui en vouloir.

Quand Jean-Baptiste Guégan était plus jeune, il se sentait renfermé, en souffrance, et c’est grâce aux chansons du taulier qu’il a réussi à s’en sortir.
« Je me devais remercier l’homme que j’aime le plus au monde qui m’a permis d’être ce que je suis aujourd’hui », confie-il.

Le chanteur a l’impression d’être un relais car son premier album coïncidait avec le dernier opus du taulier, «Mon pays, c’est l’amour ».

«Et j’ai les cordes vocales qui me permettent de chanter comme lui, je ne cherche pas à me substituer à lui », glisse-t-il par ailleurs, une confidence qui rassurera sans doute David Hallyday, le seul héritier musical de Johnny.

Laisser un commentaire

Close