Close
Cyrille Eldin victime de cambriolage- Des informations confidentielles sur François Hollande dérobées

Cyrille Eldin victime de cambriolage- Des informations confidentielles sur François Hollande dérobées

Cyrille Eldin aurait été victime d’un cambriolage rapporte « Closer », qui affirme sur son site internet que des informations confidentielles sur François Hollande ont été dérobées.

Le domicile parisien de l’animateur star de Canal Plus aurait été visité dans la nuit de lundi à mardi.
Trois montres de luxe : une Rolex d’une valeur de 12 000 euros, une Breitling estimée à 10 000 euros et une Pequignet d’un montant de 6 500 euros auraient été dérobées.

Mais le pire, ce serait les informations sensibles sur François Hollande contenues dans l’un des ordinateurs de l’animateur.
Cyrille Eldin est un proche du président de la république qui l’avait d’ailleurs reçu avec sa fiancée à l’Elysée.

Cyrille Eldin et sa fiancée avaient été reçus par François Hollande auquel l’animateur a envoyé un sms alors qu’il passait juste devant l’Elysée.
Cette anecdote avait été racontée par Cyril Graziani dans un ouvrage inti­tulé « Le Premier secré­taire de la Répu­blique – Dans les coulisses du quinquen­nat », paru aux éditions Fayard.

Le présentateur du «Petit Journal» s’est retrouvé à discu­ter avec François Hollande à l’Ély­sée après lui avoir envoyé un texto.
« Un samedi, au début du mois d’avril, Cyrille Eldin traîne non loin de l’Ély­sée, rue du Faubourg Saint-Honoré. “Tiens, je vais envoyer un SMS à Hollande et lui propo­ser de passer le voir », annonçait-t-il à sa fian­cée, dans l’espoir de l’im­pres­sion­ner.
La réponse du président de la république n’avait pas tardé : «Je vous attends».

Cyrille Eldin et sa compagne étaient alors entrés dans le palais prési­den­tiel, après que les gardes de sécurité aient été prévenus.
« On est montés dans son bureau, il nous a accueillis chaleu­reu­se­ment, nous a offert un café, témoi­gnait Cyrille Eldin. Pendant 45 minutes, nous avons discuté de tout. Poli­tique, terro­risme, Macron… Puis il s’est levé, nous a remer­ciés et nous sommes repar­tis comblé».





Laisser un commentaire

Close