Close
Croyant, Bernard Tapie, surprenant « signe » de dieu durant son agression

Croyant, Bernard Tapie, surprenant « signe » de dieu durant son agression

De son agression survenue dans la nuit 3 au 5 avril dans sa maison en région parisienne, Bernard Tapie en parle lors d’un entretien accordé au Point, où il explique que ce serait peut-être un signe de dieu. Ce serait bientôt la fin de son cauchemar.

Les agresseurs s’en étaient aussi pris à son épouse Dominique. Elle avait souffert le martyre. Des photos sur lesquelles on la découvre visage tuméfié avec son illustré ont choqué.

« Moi, je n’en ressens physiquement que très peu de choses. Et moralement encore moins » explique-t-il dans « Le Point ». « Au contraire de ma femme. Elle a été traînée par les cheveux de pièce en pièce, car les cambrioleurs voulaient qu’elle leur dise où était le coffre – nous n’en avons pas – et l’argent liquide – il n’y en avait pas », a-t-il indiqué.

Durant une demi-heure, elle a été rouée de coups. Et depuis cet terrible épisode, Dominique Tapie a perdu le sommeil et est désormais contrainte de suivre une thérapie.

Les choses auraient pu être pires puisque son fils Stéphane, sa femme et leurs « gamins » devaient dormir à la maison ce soir-là. Le programme a changé à la dernière minute.

Très croyant, Bernard Tapie veut garder du positif dans cet épisode douloureux.

«Le lundi de Pâques, j’ai réuni toute la famille. Je leur ai dit : ‘Tout cela est arrivé un week-end pascal. C’est un signe. Ce sont les clous de ma croix. Et je veux croire que, le 10 mai, ce sera ma résurrection !’ », annonce-t-il, en référence à son procès.

Laisser un commentaire

Close