Close
Corinne Masiero, quotidien « gâché », célébrité, son triste aveu

Corinne Masiero, quotidien « gâché », célébrité, son triste aveu

La célébrité et ses effets néfastes sur son quotidien, Corinne Masiero, l’héroïne de « Capitaine Marleau », la série proposée par France 3 a eu l’occasion d’en parler.

La star de 56 ans s’est livrée lors d’un entretien accordé au magazine « Télé-Poche », où il a été question de son parcours, de son succès, et aussi de la manière dont elle compose avec la célébrité. Et ce n’est pas évident. Corinne Masiero est souvent dérangée dans la rue, mais peine à recadrer ses admirateurs par crainte de blesser.

La vie sous les projecteurs, la native de Douai la vivrait mal.
« Pas vraiment », a-t-elle répondu à une question de Télé-Poche qui lui demandait s’elle vivait de manière sereine la notoriété.

« J’essaye de trouver un truc pour faire comprendre aux gens sans les blesser, qu’ils ne peuvent pas déranger en me surprenant dans la rue, surtout si je suis accompagnée ou dans ma bulle », glisse celle qui est en couple depuis une quinzaine d’années.

« Mais ce n’est pas facile », reconnait-elle. En plus, ça me fait culpabiliser alors je n’ai pas à le faire. J’en ai parlé avec des gens qui connaissent la notoriété », fait-elle savoir, expliquant que beaucoup de stars évitaient de prendre les transports en communs. Mais pour l’heure, Corinne Masiero ne s’est pas résolue à le faire. « Beaucoup évitent de prendre les transports en commun ou de se balader, moi je ne veux pas. Je veux vivre ma vie normalement », a ajouté l’héroïne de « Capitaine Marleau.

2 comments

  1. Georgette Cabillic says:

    Elle ne veut pas être dérangée vivre normalement mais raconte sa vie de droguée et de prostituée…..Difficile de croire qu’elle veuille prendre le métro sans se faire remarquer….

  2. KATAWANDJA Buzia says:

    Bonjour,
    Qui êtes-vous pour la juger ? C’est son droit de tenter de se protéger. Savez-vous pourquoi s’est-elle droguée et prostituée ? C’est infiniment plus facile de sortir des sornettes quand on n’a sans doute jamais manqué de rien.
    Il suffit d’un rien pour montrer selon est « adulte » et un peu « tolérant ».
    Salutations. Buzia La.

Laisser un commentaire

Close