Close
Corinne Masiero enragée, prison évitée, sa revanche contre un député LR

Corinne Masiero enragée, prison évitée, sa revanche contre un député LR

Après son intervention choc aux César, Corinne Masiero a été visée par une plainte déposée par un député LR, qui entendait la faire condamner pour « exhibition sexuelle, un délit passible d’un d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

Fort heureusement, le parquet n’a pas accédé à sa requête, classée sans suite.
« Une poursuite serait inopportune », a estimé le procureur de Paris, Rémy Heitz.

« Au regard de la démarche poursuivie par l’intéressée, qui souhaitait attirer l’attention du public sur les difficultés actuelles rencontrées par les professionnels du spectacle, une poursuite serait inopportune », a-t-il indiqué.
En entretien avec le magazine « Causette », l’héroïne de « Capitaine Marleau », avait déjà commenté cette plainte du député.

« Je ris en même temps que je pleure de honte pour eux de voir que se faire gardiens d’une morale moyenâgeuse, c’est le seul moyen qu’ils ont trouvé pour exister médiatiquement, alors que des élections législatives se tiendront en 2022 », lançait-elle.
L’actrice est par ailleurs réjouie par les messages positifs reçus.

« Pour tout vous dire, je pensais en fait que ça allait être pire. Qu’on allait me couper le micro, ou m’enjoindre à quitter la scène. Ma surprise, elle vient plutôt du fait que j’ai été inondée d’amour et de remerciements de toute part, du monde du spectacle mais pas que. On m’a dit : « Ton c*l à l’écran, ça interpelle bien plus que tous les théâtres que nous occupons. » On m’a écrit depuis le Brésil, la Corée du Sud ou le Canada pour me dire que c’était vachement bien, d’avoir fait ce coup pour faire entendre notre détresse », précisait-elle.

« Car partout dans le monde, la culture est à l’arrêt à cause de la crise sanitaire, les gens souffrent, et c’est ce que je voulais faire entendre », rappelle Corinne Masiero.

Laisser un commentaire

Close