Close
Claude François, une journaliste allemande raconte sa dernière soirée

Claude François, une journaliste allemande raconte sa dernière soirée

Le magazine VSD a retrouvé la dernière personne à avoir interviewé Claude François, la veille de sa mort, une apprentie journaliste de 16 ans, Vera Baudey.

La jeune fille s’était présentée ce 10 mars 1976 boulevard Exelmans, à Paris, dans les bureaux de Flèche Productions pour faire sa première interview, pour le compte d’une radio allemande, se rappelle-t-elle cette semaine dans les colonnes de VSD.

«Son assistante personnelle, Nicole Gruyer, m’a écoutée et m’a demandé mon âge », raconte-t-elle au magazine, expliquant s’être installée dans le bureau de Claude François vers 19 heures.

« Au bout d’un moment, Nicole m’annonce que son avion n’a pas pu décoller de Leysin, en Suisse, où il faisait une télé, et qu’il va me falloir être patiente », se souvient la journaliste.
Et de préciser que l’artiste était finalement arrivé vers 21 heures.

« Il avait un pull rouge pétant, qu’il s’est empressé d’enlever. Très naturel, à la fois décontracté et le regard ardent. Avec quelque chose de très oriental, de généreux dans le sourire. Il est d’emblée excusé pour ce retard », se souvient Vera Baudey, qui rentre chez elle vers deux heures du matin.

Et dès le lendemain dans l’après-midi, elle apprend la mort de Claude François.

Vera Baudey se souvient de la dernière phrase du chanteur : « Ahh, j’adore la vie ».





Laisser un commentaire

Close