Close
Claire Chazal « ménage » PPDA, un tyran, son sacrifice pour leur fils François

Claire Chazal « ménage » PPDA, un tyran, son sacrifice pour leur fils François

Si Claire Chazal « ménage » PPDA, son ex-compagnon, accusé d’agression sexuelle et même de viol, ce serait surtout pour leur fils François.

Très proche de sa mère, le fils de Claire Chazal et de PPDA « se tient à l’écart de tout ce tumulte médiatique », rappelle le magazine France Dimanche, qui affirme dans ses pages que la journaliste de France Télévisions a été « violentée » durant sa relation avec l’ex-Pape du 20 heures de TF1.

Pour appuyer son propos, l’hebdomadaire se base les révélations d’Hélène Devynck dans son dernier ouvrage, où elle décrit par le menu « les mécanismes de l’emprise dont aurait souffert en silence Claire Chazal ».

« Patrick Poivre d’Arvor se comportait en tyran désinvolte et présomptueux qui maltraitait publiquement sa compagne, Claire Chazal », affirme l’écrivaine qui a elle-même accusé PPDA de viol.

Un parallèle est fait entre Claire Chazal et Anne Sinclair, l’ex-femme de Dominique Strauss-Kahn.

« Deux femmes incarnaient la réussite dans la France de TF1. Claire Chazal et Anne Sinclair. […] Les deux ont supporté l’extrême de la domination [Anne Sinclair l’a parfaitement évoquée au sujet de Dominique Strauss-Kahn dans son livre publié chez Grasset, Passé composé , ndlr…]. Peut-être que c’était vraiment ça, le modèle : des femmes exemplaires dont on mettait en scène la résistance au récit du viol. […] Claire Chazal est une victime, comme nous. Pour elle aussi, le déni est l’option la moins coûteuse à court terme. […] Dans son autobiographie, Puisque tout passe [Grasset, ndlr], un chapitre panégyrique est intitulé “Patrick”. “Une relation passionnée et chaotique”, l’inoxydable formule euphémisée des maltraitances bourgeoises. Elle le présente comme supérieur à elle en tout point. Il est décrit comme un être plus que parfait, “jamais dupe. Sauf, bien sûr, quand son œil se posait sur une femme qu’il aurait pu séduire” ».

Si Claire Chazal a gardé le silence, ce serait pour son fils François, qui a eu 27 ans le 29 avril dernier.
« Il a ainsi vécu en Nouvelle-Zélande, à Londres, puis à Hong Kong avant de revenir en toute discrétion en France il y a quelque temps ».

« Mon fils, c’est tout et au-delà », disait à son sujet Claire Chazal en juillet 2018 dans Paris Match.

Laisser un commentaire

Close