Close
Christophe Castaner, étrange comportement avec ses officiers, sa grande décision

Christophe Castaner, étrange comportement avec ses officiers, sa grande décision

Echaudé par les critiques dont il avait l’objet suite à son comportement avec son service de sécurité lors de sa sortie médiatisée dans un club parisien, Christophe Castaner a pris une grande décision.

Closer, qui dévoilait en mars dernier des photos de cette soirée arrosée du ministre de l’intérieur, s’interrogeait sur la raison pour laquelle sa sécurité n’était pas intervenue ce soir là, alors qu’une centaine de personnes filmait les moindre de ses gestes.

Habituellement, Christophe Castaner est suivi au quotidien par «8 des 16 membres du GSMI (Groupe de sécurité du ministre de l’Intérieur), des fonctionnaires de police qui se relaient et sont aussi formés pour éloigner les gens qui filment ou font des photos avec leur smartphone ».
Mais lors de sa soirée au Noto, « ses gardes du corps n’étaient pas « à l’épaule», c’est à dire collés au ministre ».

Mais depuis, le premier Flic de France aurait appris de ses erreurs comme le rapporte Closer dans son édition du 10 mai, où il est question de son déplacement dans le Var. Et il en avait profité pour faire un crochet par Forcalquier. Mais ce jour, il était « encadré par un important dispositif de sécurité ».

Désormais, il ne transige plus avec sa sécurité. Ils ne l’ont pas lâché d’une semelle.





Laisser un commentaire

Close