Close
Charlotte Casiraghi « trop libre » – Une confidence qui froisse le prince Albert

Charlotte Casiraghi « trop libre » – Une confidence qui froisse le prince Albert

Son besoin d’indépendance vis-à-vis de son statut de membre de la famille princière de Monaco, Charlotte Casiraghi le clame dans une récente interview. Et elle risquerait de froisser son oncle, le prince Albert de Monaco.

L’héritière Grimaldi s’est confiée lors d’un entretien accordé à Madame Figaro, qui a aussi recueilli les confidences de sa mère, la princesse Caroline de Monaco.

Et c’est l’occasion de revenir non seulement sur son parcours, mais aussi sur ses engagements. L’histoire de la famille princière a aussi été évoquée.
L’heureuse maman de deux enfants dont le petit Balthazar, né de sa relation avec le producteur Dimitri Rassam martèle qu’il n’est pas question d’être enfermée dans un statut.

L’enjeu, c’est de se construire, « en réaction ou pas, une histoire propre, une singularité », a-t-elle indiqué. « Il est peut-être rassurant d’imaginer que l’on ne nous oubliera pas, mais c’est illusoire. Ce qui est intéressant, c’est de chercher à échapper à la loi, à la règle, à la lignée, à ce qui est prévu et assigné ».

La liberté est érigée en valeur absolue.
Pour autant, pas question de tout bouleverser.

« J’ai une mémoire à honorer, une transmission à respecter, mais il est essentiel de retricoter les choses autrement, se laisser surprendre, choisir sa vie », a-t-elle indiqué.

Sa mère ne cesse de lui répéter que «La tradition, c’est la transmission du feu et non la vénération des cendres.».

Laisser un commentaire

Close