Close
Charlotte Casiraghi, « blessure au visage », angoissante confidence de Carole Bouquet

Charlotte Casiraghi, « blessure au visage », angoissante confidence de Carole Bouquet

Si Charlotte Casiraghi une période délicate durant son adolescence, période trouble au cours de laquelle elle aurait été prise à partie, ce fut aussi le cas de sa belle-mère, Carole Bouquet.

« Quand j’étais très jeune, je me souviens avoir été très en colère contre quelqu’un qui m’a blessée », a confié l’héritière Grimaldi.
C’était dans le cadre d’un entretien accordé à Vogue Mexique.

« Et je me suis dit que même si je devais être emprisonnée ou seule, tant que j’avais à disposition un stylo et un papier, et que je pouvais m’exprimer, je pouvais me libérer », poursuivait celle qui serait « confinée » avec Dimitri Rassam et leurs enfants au château de Marchais dans le nord de la France.

« Ne pas pouvoir exprimer ce qui se passe, soit par censure, soit par manque de mots, peut être très violent ».
Cette période trouble, sa belle-mère, Carole Bouquet, a rappelé le média britannique Independent.

À l’âge de 15 ans, très timide, elle s’est infligée des blessures au visage avec des ciseaux pour empêcher les autres de la regarder.
« Puis ils m’ont regardé deux fois plus parce qu’ils pensaient que j’étais folle », a-t-elle regretté.

Laisser un commentaire

Close