Close
Charlotte Casiraghi – Charlène de Monaco, la marraine de son fils «ultra violente », la vérité éclate

Charlotte Casiraghi – Charlène de Monaco, la marraine de son fils «ultra violente », la vérité éclate

Charlène de Monaco, la marraine de Raphaël, le fils que Charlotte Casiraghi a eu de sa relation avec Gad Elmaleh, est supposée représenter un danger pour ses enfants. Sa belle-sœur met les pendules à l’heure.

Le 5 novembre dernier, le magazine Voici précisait les circonstances de l’hospitalisation de la tante de Charlotte Casiraghi, en alimentant un épisode violent.

«Elle a été conduite sous un nom d’emprunt au Netcare Alberlito Hospital de Ballito », affirmait le magazine Voici.
Et d’assurer qu’en réalité, cette hospitalisation n’avait pas de lien avec un malaise lié à son infection ORL.

Charlène de Monaco aurait fait une « Décompensation, (épisode psychotique durant lequel une personne perd tout contact avec la réalité et peut même être victime de bouffées délirantes ».

Durant sa supposée crise, l’épouse du prince Albert aurait blessé sa dame de compagnie. Ses deux officiers de sécurité sont intervenus.
Ce propos est démenti par Chantell Wittstock, la belle-sœur de Charlène de Monaco, auprès du magazine sud-africain You.

«Elle était très stressée à l’époque. Cela a été extrêmement traumatisant pour elle de subir cette pression des médias, alors qu’elle est loin de sa famille et de ses enfants. Ce n’est pas facile », a-t-elle déclaré, assurant entre les lignes que la princesse n’a eu un accès de violence.

1 comment

  1. Corrigé, merci Marie Laure

Laisser un commentaire

Close