Close
Charlène de Monaco, une enfance très dure selon Closer

Charlène de Monaco, une enfance très dure selon Closer

Enceinte de jumeaux dont la venue au monde est prévue en décembre, Charlène de Monaco aurait vécu ‘une enfance tellement dure’.

La princesse du Rocher est actuellement isolée dans son palais où elle se focalise sur sa grossesse.

Et si elle fait à l’heure actuelle montre de discrétion, on ne peut pas en dire autant de ses proches et plus particulièrement de son papa, Michael Wittstock, qui brise le silence dans les colonnes de ‘Point de vue’, relayé par ‘Closer’ dans édition du 14 novembre.

Pour l’occasion, l’épouse du prince Albert est supposée avoir vécue une ‘enfance tellement dure’.

‘Peu importe les circonstances ou le lieu, même quand Charlène affiche son plus beau sourire, il émane d’elle, une impression d’infinie tristesse’, glisse le magazine people, qui laisse entendre que cette prétendue tristesse est la trace d’une douleur, qui pourrait trouver racine dans son enfance.
Même si ses biographes affirment que cette période avait été si heureuse, son papa, Michael Wittstock livre une toute autre version.

L’enfance de Charlène de Monaco est loin d’être rose. Elle était même très dure. ‘Lorsque Charlène était petite, je la réveillais tous les jours à 4h30 du matin pour l’emmener à l’entraînement’, glisse-t-il.

L’aînée de la famille a dû se plier aux exigences de l’ancien rugbyman, et au respect des règles strictes. ‘Je suis convaincu que la fermeté est payante‘, affirme le papa de l’ex championne de natation.

Laisser un commentaire

Close