Close
Charlène et Albert de Monaco, sourires forcés, malaise au U Cavagnetu

Charlène et Albert de Monaco, sourires forcés, malaise au U Cavagnetu

Charlène de Monaco a beau afficher une nouvelle unité avec le prince Albert, cela n’empêche pas les rumeurs de dissensions de continuer à circuler. Une experte en langage corporel évoque même un malaise.

Le magazine Reines et Rois faisait état de quelques frictions avec le prince Albert dans son numéro daté du 10 août.

Mais pour Gabriella et Jacques, la princesse Charlène serait forcée d’affronter de nouveau Monaco, « fosse aux serpents » à ses yeux.

« Des compromis ont dû être trouvés pour qu’elle parvienne à se réadapter à cet univers dans lequel elle a plongé. Il semble que Charlène a retrouvé la santé et la sérénité sur le Rocher ».

Et cette fois, c’est au tour de Judi James, une experte en langage corporel, de décortiquer pour le média britannique The Express le retour à la lumière de la première dame du Rocher à l’occasion pique-nique traditionnel monégasque, U Cavagnetu.

Elle est en effet apparue avec ses enfants et son mari ce week-end.
Charlène de Monaco était «absolument belle» dans une robe blanche mais « avait l’air triste ».

«Il y a une intention claire de signaler un sentiment de coordination, synonyme d’une unité familiale », explique-t-elle.

Ce serait la raison pour laquelle les jumeaux sont vêtus d’un imprimé floral bleu assorti « qui est de la même nuance de bleu que la veste de leur père ».
Mais pour cette experte, il n’y aurait cependant aucune interaction entre le prince Albert de Monaco et son épouse.

«Les sourires d’Albert et de Charlène semblent un peu forcés plutôt que détendus, des sourires symétriques de la bouche et des yeux peuvent signifier une bonne humeur authentique », assure-t-elle.

« Il y a par ailleurs des suggestions sous-jacentes de tension », et pour cause !
« Charlène tient ses bras près des côtés de son torse avec les coudes rentrés. Cela ressemble à un geste d’autoprotection ».

Laisser un commentaire

Close