Close
Charlène de Monaco, variole du singe, la vérité sur son absence

Charlène de Monaco, variole du singe, la vérité sur son absence

Charlène de Monaco, épouse du prince Albert, a été positive au Covid-19, quelques semaines à peine après son grand retour sur les devants de la scène.

Mais pour un média allemand, ce serait une excuse. La prochaine fois, ce serait la variole du singe.

Ce n’est pas la grande forme pour la première dame monégasque ! Le Palais princier de Monaco a annoncé le 4 juin que la maman de Jacques et Gabriella a été testée positive au Covid-19.

Un test a été réalisé lorsque Charlène de Monaco présentait «quelques symptômes». Il s’est révélé positif, et son état de santé «n’inspire aucune inquiétude». Et dans la foulée, la décision a été précisée de la placer en isolement durant quelques jours.

Mais d’après « Neue Post », repris par In Touch Allemagne le Covid serait peut-être une excuse pour s’absenter de nouveau.
« C’était simplement une autre excuse pour qu’elle disparaisse de la vie publique (et probablement de la vie de famille) pendant quelque temps », aurait confié une source proche du Palais.

« La prochaine fois, ce serait la variole du singe », ironise la publication.
Depuis son entrée dans la famille princière, la première dame fuit le protocole dès qu’elle le peut.

Son temps serait partagé entre le refuge provençal de Roc Agel, ce domaine offert par le prince Rainier à la princesse Grace, une résidence en Corse, ou encore la Turquie, où elle se rendrait régulièrement, a rapporté l’an dernier Paris Match.

«Quand elle s’attarde sur le Rocher, ce n’est pas au Palais qu’elle réside mais place de la Visitation, au-dessus de la chocolaterie de Monaco, dans l’ancien appartement de la princesse Stéphanie de Monaco, mis à sa disparition », précisait Stéphane Bern, spécialiste des têtes couronnées.

Laisser un commentaire

Close