Close
Charlène de Monaco triste et isolée, geste ambigu avec sa bague de fiançailles, l’avis tranché d’une experte

Charlène de Monaco triste et isolée, geste ambigu avec sa bague de fiançailles, l’avis tranché d’une experte

Charlène de Monaco, perçue comme triste et isolée au sein du Palais, se serait illustrée par un geste ambigu avec son alliance aux côtés de son mari et leurs jumeaux, Gabriella et Jacques.

Après quelques mois d’absence, la première dame monégasque a assisté à la course automobile du Monaco E-Prix avec son mari et ses enfants.
Elle a même remis une coupe à l’un des pilotes. Elle s’est affichée sublime alors qu’elle était supposée défigurée par la chirurgie esthétique.

Si la princesse Charlène est apparue assez distante de son mari, elle a câliné à plusieurs reprises sa fille, Gabriella.

Son comportement a été analysé par une experte en langage corporel Judy James, interrogée par le « Daily Mail », et repris par le média italien Oggi.
Elle affirme que Charlène de Monaco, qui se remet tout doucement d’une dépression, était émotionnellement isolée du reste de la famille.
Mais un geste avec sa bague de fiançailles a intrigué cette spécialiste.

L’ancienne nageuse serre sa fille Gabriella dans ses bras et croise ses mains sur sa poitrine en montrant la bague de fiançailles qu’elle porte rarement.
Il s’agit d’un énorme diamant taille poire de trois carats, cerclé de petits diamants disposés en triangles. C’est un bijou réalisé sur mesure par le joaillier parisien Repossi. « Pourquoi porter cette bague si l’union avec son mari est dans une telle crise ? », s’interroge l’experte.

«Clairement, en embrassant sa fille de cette façon, elle a voulu créer un focus sur ses bijoux dont sa bague de fiançailles pour souligner son rôle d’épouse dévouée. L’image qu’elle veut projeter est celle d’une femme de famille, épouse et mère qui protège ses enfants. Mais son expression douloureuse la trahit », explique toujours l’experte en langage corporel.

1 comment

  1. Il est temps qu’elle reprenne sa liberté ! Souffrir comme ça , c’est inacceptable ! J’ai toujours imaginé qu’il privilégierait son épouse par rapport aux enfants / pièces rapportées, et à Caroline ! Jamais je n’ai pensé que ce palais était un enfer !

Laisser un commentaire

Close