Close
Charlène de Monaco, sourire forcé, froid glacial avec Albert, cette erreur évitée au Grand Prix

Charlène de Monaco, sourire forcé, froid glacial avec Albert, cette erreur évitée au Grand Prix

Charlène de Monaco est apparue relativement au top à l’occasion de Grand Prix de la principauté, une sortie exécutée avec son mari et leurs jumeaux, Gabriella et Jacques. Le couple princier aurait évité de trop se coller, comme en Afrique du Sud.

Judi James, une experte en langage corporel, a analysé cette sortie pour le compte du média britannique The Express.

««Charlene est clairement une mère très tactile et même protectrice », a déclaré cette expérience, en référence aux gestes protecteurs pour ses jumeaux, Gabriella et Jacques.

L’ancienne tueuse des bassins n’hésite pas à la câliner et à leur tenir les mains.

«C’est bon de voir Charlène apparaître à nouveau lors d’engagements publics après sa longue absence pour cause maladie », a-t-elle indiqué.
En revanche, Charlène de Monaco a semblé plus distante avec son mari.
La raison est précisée par l’experte en langage corporel.
« Et étant donné les rumeurs récurrentes sur l’unité de leur mariage, il est probablement sage de s’en tenir à de petites étapes cette fois-ci plutôt que de retomber dans des poses » d’unité « trop ??congruentes avec son mari, comme celles très collantes que nous avons vues d’Afrique du Sud », a-t-elle expliqué.
En Afrique du Sud, Charlène de Monaco se collait avec son mari. Mais leur unité été perçue comme un opération com’.

Laisser un commentaire

Close