Close
Charlène de Monaco sort les griffes, elle se bat pour Gabriella ultra surveillée

Charlène de Monaco sort les griffes, elle se bat pour Gabriella ultra surveillée

Charlène de Monaco est remise d’aplomb depuis son retour de Suisse, où elle a été soignée pour dépression. Et cette liberté dont elle la souhaite aussi à sa fille, Gabriella. Son émancipation est son grand combat.

La première dame du Rocher, qui aurait terrassé une grave dépression dans un centre spécialisé en Suisse, souhaite que sa fille Gabriella «  s’émancipe et elle compte bien tout faire pour l’y aider ! », avance le magazine Public, qui relate les coulisses de leur sortie le 24 mai dernier à la 10e édition de la Monte-Carlo Fashion Week.

Et ce jour-là, l’ex-tueuse des bassins aurait tout fait afin que sa fille ne souffre pas de la pression médiatique. Elle la sait ultra surveillée.

Son objectif est de la préserver, a-t-elle expliqué dans une prise de parole auprès de Nice-Matin.

« Gabriella a un style qui lui est propre et j’aime encourager cette individualité », glisse l’épouse du prince Albert de Monaco, apparue sublime, une claque aux rumeurs ébruitées dans la presse espagnole la prétendaient défigurée par la chirurgie.

«Le message sous-jacent est clair : elle souhaite que sa fille puisse développer sa propre personnalité et elle fera tout pour qu’elle puisse l’exprimer, quoi qu’en pensent les commentateurs royaux et autres mauvaises langues », a commenté le magazine Public.

Laisser un commentaire

Close