Close
Charlène de Monaco, ses investissements en Afrique du Sud prennent l’eau

Charlène de Monaco, ses investissements en Afrique du Sud prennent l’eau

De retour sur le Rocher, Charlène de Monaco a mis à mal un bruit de Bunte, qui annonçait son divorce avant la fin de l’année, avant une installation définitive en Afrique du Sud, où elle aurait fondé une entreprise. C’était sans doute pour fragiliser le prince Albert.

Le magazine allemand assurait que l’implosion du couple que formait le prince Albert et Charlène de Monaco était imminente.

Et que l’ex-tueuse des bassins allait poser ses valises en plein pays zoulou, où elle aurait même cherché à acquérir une propriété.

Et en parallèle, une société aurait été fondée et Charlène de Monaco aurait même investi avec fruit dans un cheval de course.

Mais ces bruits ne sont heureusement pas révélés. La vieille garde du Palais et les détracteurs de la princesse auraient activé des leviers afin de nuire à son image, et sans doute toucher le prince Albert de Monaco.

Mais depuis, le magazine Bunte n’évoque plus de divorce et encore moins des dissensions au sein du couple princier.

Si la maman de Jacques et Gabriella s’est absentée cet été de la principauté, ce serait pour se réfugier dans un village au pied du Parc National du Mercantour.

«La petite propriété aux volets bruts était autrefois une bergerie et se situe au milieu du village, là où il n’y a qu’une quinzaine d’habitation. Vous ne pouvez vous y rendre qu’en 4×4 ou à pied ».
La princesse essayerait de se remettre d’aplomb, après avoir composé durant quelques mois avec les conséquences d’une infection ORL. Elle serait toujours sous traitement.

Laisser un commentaire

Close