Close
Charlène de Monaco, scandale, secret d’État, une étrange plainte

Charlène de Monaco, scandale, secret d’État, une étrange plainte

Charlène de Monaco aurait mis fin à sa relation avec l’aristocrate allemande Corinna Zu Sayn-Wittgenstein, qui était sa conseillère en image. Et ce serait pour éviter un terrible scandale, à moins que ce soit un coup de pression de l’ancien roi d’Espagne.

Et la raison est précisée dans « Le Soir Mag », qi consacre un dossier au scandale actuel qui secoue la famille royale espagnole.

L’ancien roi Juan Carlos aurait touché des pots-de-vins de la part du roi d’Arabie saoudite. Le chiffre de 100 millions d’euros a été avancé.
L’ancienne conseillère de Charlène de Monaco affirme que « l’ancien monarque l’aurait utilisée comme prête-nom pour cacher son patrimoine en Espagne et au Maroc et qu’il se servirait d’un cousin pour cacher un compte en Suisse, nourri de pots-de-vin saoudiens ». Corinna Zu Sayn-Wittgenstein était « l’amante du roi émérite ».

À cause de ce scandale, la ravissante blonde aurait été poussée à quitter la principauté et aurait posé ses valises Londres.

C’est dans la capitale britannique qu’elle a déposé plainte à la mi-mars « contre son royal amant ainsi que contre l’ancien chef des services secrets espagnols, le général Felix Sanz Roldán, pour « menaces et harcèlement ».
« Certaines personnes, dit-elle, auraient peur qu’elle ne dévoile des « secrets d’État ».





Laisser un commentaire

Close