Close
Charlène de Monaco rongée par la culpabilité, elle s’en veut pour Gabriella, victime d’une vilaine chute

Charlène de Monaco rongée par la culpabilité, elle s’en veut pour Gabriella, victime d’une vilaine chute

Charlène de Monaco se sent un peu prisonnière en Afrique du Sud, le pays ancestral de son adolescence où elle appréciait pourtant se rendre très régulièrement. Elle ne supporte pas d’être éloignée de ses jumeaux, Gabriella et Jacques, surtout au moment où sa fille est fragilisée par une blessure. Elle se sentirait coupable.

«Je traverse la période la plus sombre de ma vie », aurait-elle déclaré selon les propos rapportés par le magazine allemand Die Neue Frau.

Samedi soir, Charlène de Monaco publiait quelques photos de ses enfants entourés de leur tante, la princesse Caroline de Monaco, et leur cousine Charlotte Casiraghi, à l’Exposition Canine Internationale de Monaco.
On découvrait la petite Gabriella en fauteuil roulant avec une jambe plâtrée.

« Et ça ne doit pas être facile pour la princesse Charlene, isolée en Afrique du Sud depuis mars dernier, de savoir Gabriella non seulement éloignée, mais aussi dans un état fragile », précise la publication.

Si les fractures des enfants sont des choses courantes, ‘en tant que parent, ce sont des soucis quotidiens difficilement acceptables’.

« On se sent impuissant, coupable de ne pas être avec ses enfants en cas de besoin », indiqué le magazine people, qui cite une source proche de Charlène de Monaco.

Et ce serait la raison pour laquelle elle n’a pas précisé les constances de la blessure de la première dame du Rocher.

Laisser un commentaire

Close