Close
Charlène de Monaco rescapée d’une secte, sa gourou écartée du Palais

Charlène de Monaco rescapée d’une secte, sa gourou écartée du Palais

Après avoir été sous l’emprise d’une gourou, qui aurait guidé ces pas ces dernières années, Charlène de Monaco aurait repris sa liberté. À son retour d’Afrique du Sud, elle aurait fait le ménage dans son entourage.

L’an dernier, le magazine Paris Match révélait l’influence de Dawn Earl, une « numérologue sud-africaine rescapée d’une secte en Australie ».

Cette « prophétesse » aurait été imposée au palais de Monaco. Elle lui dirait « à qui se fier », à l’aide des astres. Elle l’aurait par ailleurs suivi en Afrique du Sud, où elle s’était isolée durant huit mois.

« Elle aurait récemment suggéré que l’un de ses proches, informaticien, devienne graphiste officiel de la principauté », précisait la publication.

Désormais, Charlène de Monaco aurait repris sa liberté, affirme le magazine Voici, qui affirme qu’à l’heure actuelle, la maman de Jacques et Gabriella ne veulent plus subir la pression, après avoir pris du recul durant ces derniers mois en Afrique du Sud, où elle avait soigné une affection ORL.
Une source s’est confié sur son nouvel état d’esprit. La pression, elle n’en voudrait plus, qu’elle soit familiale ou sectaire.

«En Afrique du Sud, elle a pris du recul, et aujourd’hui, elle n’a plus envie de subir les pressions, le chantage de sa belle-famille ».

L’épouse du prince Albert de Monaco aurait aussi organisé son staff, afin de se débarrasser des personnes toxiques.
« Preuve qu’elle est dans une nouvelle dynamique, elle a même l’intention de réorganiser son staff et de se séparer des personnes. Et puis, elle prend son rétablissement et son sevrage très au sérieux », a indiqué cet intime.
Sa numérologue serait aussi écartée.

Laisser un commentaire

Close