Close
Charlène de Monaco, l’opération de la dernière chance, beaucoup plus grave qu’annoncé

Charlène de Monaco, l’opération de la dernière chance, beaucoup plus grave qu’annoncé

Réfugiée dans le mois de mars dernier en Afrique du Sud, Charlène de Monaco serait terriblement fragilisée et espérerait un miracle pour s’en sortir. Son état serait plus inquiétant qu’annoncé par le Palais.

Cette angoissante information est rapportée par Ici Paris qui révèle dans ses pages du 27 octobre une opération de la dernière chance sans toutefois en préciser la nature.

« Personne ne croit à la version officielle », indique le magazine people qui se demande si la maman de Jacques et Gabriella est touchée par « un mal dont on ne veut pas dire le nom ».
Ici Paris semble faire allusion à l’abominable crabe, « qui met sa vie en danger ».

Une certitude en tout cas, « les raisons données pour justifier son absence », prolongée, « semblent aujourd’hui peu convaincantes ».

« Personne ne croit à la version officielle », lance une Monégasque.

Dans les rues de la principauté et dans les couloirs du Palais, « une date semble avoir été fixée, un peu en forme d’ultimatum : si le 19 novembre, jour de la fête nationale, la princesse n’est pas revenue, on saura à quoi s’en tenir ».
Le prince Albert de Monaco de son côté continue de rassurer sur l’unité de son couple, et affirme que son épouse n’est pas en exil. Son retour, la princesse Charlène l’avait annoncé pour fin octobre. Et à l’époque, cette date semblait très loin.

Laisser un commentaire

Close