Close
Charlène de Monaco, le bras brisé, terrible angoisse pour Gabriella, casse-cou

Charlène de Monaco, le bras brisé, terrible angoisse pour Gabriella, casse-cou

De retour sur le Rocher après de longs mois d’absence à cause de la maladie, Charlène de Monaco serait angoissée pour sa fille qui serait un peu comme elle casse-cou. La crainte de la blessure serait pesant. Un drame qui a changé sa vie est exhumé.

Il est en effet rappelé par le magazine «Confidences » qui a repris les confidences livrées par l’épouse du prince Albert lors d’un entretien accordé au magazine Vanity Fair.

Elle s’était souvenue d’une terrible blessure avec laquelle elle a composé à l’âge de sept ans, le même âge que sa fille Gabriella aujourd’hui.
Charlène de Monaco se prenait pour Zorro, son grand héros.

« Un jour – j’avais 7 ans – que je cavalais avec le manteau noir et la fausse épée de mon idole quand je suis tombée et me suis cassée le bras en six endroits », a confié Charlène de Monaco, qui serait toujours en convalescence à Roc Agel, le domaine agricole des Grimaldi à une vingtaine de kilomètres de la principauté.

Pour sa rééducation musculaire, ses parents l’avaient « inscrite à un cours de natation », une activité qui est finalement devenue sa grande passion.
Sa crainte aujourd’hui est que sa fille suive ses pas. Elle a déjà eu la cheville fracturée l’an dernier, alors son illustre mère se trouvait en Afrique du Sud.

Par a ailleurs, sur récentes apparitions publiques, Charlène de Monaco est apparue sublimes, alors que des mauvaises langues la prétendaient défigurée.
Paris Match en avait fait état.

« De mauvaises langues voient dans leur flou artistique l’indice d’une énième métamorphose opérée sur son visage. “Une chirurgie esthétique qui aurait mal tourné ?” D’autres y voient une fuite ultime de leur “princesse par éclipses”, la note finale d’une partition orchestrée, mais pleine de couacs ».

Laisser un commentaire

Close