Close
Charlène de Monaco, sa Land Rover confisquée par Albert, trop de risque sur le Rocher

Charlène de Monaco, sa Land Rover confisquée par Albert, trop de risque sur le Rocher

De retour sur le Rocher après quelques mois d’absence, Charlène de Monaco serait interdite de voiture, une puissante Land Rover, en principauté. Elle ne serait pas en état de conduire.

Après avoir assisté à l’E-Prix de Monaco, l’épouse du prince Albert a fait une nouvelle apparition publique avec sa famille au tournoi de rugby Sainte Dévote pour les moins de 12 ans, organisée par sa fondation.
En revanche, même s’elle s’affiche en relative bonne forme, hors de question de prendre le volant de son puissant véhicule.

Le prince Albert de Monaco, heureux de retrouver sa femme, lui aurait rappelé que « ce pas une bonne idée de conduire sa Rover le long des falaises de Monaco », a fait savoir une source, citée par le magazine sud-africain New Idea.

Charlène de Monaco n’en aurait pas encore fini de sa dépression, qu’elle soignerait avec des médicaments puissants.
« La dépression et l’anxiété ne s’arrêtent pas lorsque vous avez de l’argent ou un statut, qui pense que c’est le cas n’en a jamais souffert. Ne soyez pas cruel», a par ailleurs confié une source proche de Charlène de Monaco, qui en a profité pour balayer d’un revers de main des frictions avec le prince Albert de Monaco.
Le magazine Voici de son côté, un accord aurait été conclu entre Albert et Charlène de Monaco.

Le prince souverain aurait consenti à verser 12 millions d’euros par an, en contrepartie de quelques apparitions publiques. En revanche, elle serait installée à Genève.

1 comment

  1. Pinchon says:

    Elle fait toujours la tête même le jour de son mariage on avait impressions qu elle montait sur le bûcher et maintenant elle a fait du botox elle peut faire la tronche on a envie de-là secouer on va lui donner un smic elle verra la vraie vie

Laisser un commentaire

Close