Close
Charlène de Monaco : Jalousie maladive ! Elle était pour le syndrome de « Rebecca »

Charlène de Monaco : Jalousie maladive ! Elle était pour le syndrome de « Rebecca »

L’an dernier, un séjour forcé en Afrique du Sud pour cause d’une infection dans la zone ORL, et désormais, Charlène de Monaco suivrait une thérapie dans une clinique privée suisse. Elle souffrirait du syndrome de Rebecca.

«C’est une forme de jalousie pathologique du passé amoureux du partenaire », explique l’un des psychiatres italiens les plus connus, Claudio Mencacci, cité par la version allemande du magazine In Touch.

Ce syndrome dont la princesse serait atteinte devrait être traité afin que les problèmes n’affectent pas la vie conjugale.

Charlène de Monaco éprouverait toutes les peines du monde à accepter le passé amoureux du prince Albert de Monaco, plus particulièrement la relation de celui-ci avec Nicole Coste, la mère de son fils ainé, Alexandre. L’ancienne nageuse ne porterait pas dans son cœur l’ancienne hôtesse de l’air.

«Le syndrome de ‘Rebecca’ est psychologiquement perturbateur. Il conditionne l’état émotionnel de la patiente, à tel point qu’il provoque une perte de contrôle émotionnel et des moments d’irascibilité chez des personnes parfaitement normales », explique ce spécialiste.
Et d’ajouter : «Il est très fréquent qu’une séparation plus longue avec le partenaire puisse réactiver cette jalousie ».

Le fait que le prince Albert et même ses jumeaux, Gabriella et Jacques aient passé beaucoup de temps avec les demi-frères et sœurs pourraient aussi un déclencheur.
Charlène de Monaco suivrait une thérapie pour en finir de cette supposée jalousie qui gâcherait son quotidien.

Laisser un commentaire

Close