Close
Charlène de Monaco « infidélité » plutôt que la maladie, ultimatum à Albert

Charlène de Monaco « infidélité » plutôt que la maladie, ultimatum à Albert

Si le prince Albert multiplie les visites à sa femme Charlène de Monaco, hospitalisée à l’étranger pour dépression, afin de pas la perdre. Il serait échaudé par l’expérience d’une autre princesse monégasque dont l’histoire ferait écho avec celle de l’actuelle première dame monégasque.

En décembre dernier, « Le Soir Mag», qui reprenait les révélations du magazine américain Star évoquait la possibilité d’un divorce.

«Le magazine de l’affirmer seule, isolée en Principauté et tourmentée par la solitude et les infidélités présumées du Prince : «Elle divorcerait et retournerait en Afrique du Sud s’il n’y avait pas d’enfants ».

Le prince Albert de Monaco serait décidé à sauver son couple, échaudée par l’expérience d’une autre princesse.
Tatler a en effet fait la parallèle entre Charlène de Monaco et la princesse Alice de Monaco, Alice Heine, qui est souvent surnommée la première princesse américaine de Monaco.
Elle est arrivée sur le Rocher des décennies avant Grace Kelly, la mère du prince Albert de Monaco.
« L’histoire de Charlène fait écho à celle d’une autre princesse de Monaco, qui a fui la principauté à cause de l’infidélité plutôt que de la maladie, et qui a attendu près d’une décennie pour épouser son prince », précise le magazine britannique.
La crise conjugale est alimentée en filigrane.

Laisser un commentaire

Close