Close
Charlène de Monaco, inconfort, malaise, cet élément qui agace Caroline, sa belle-sœur – Un expert se livre

Charlène de Monaco, inconfort, malaise, cet élément qui agace Caroline, sa belle-sœur – Un expert se livre

Une quinzaine d’années après son entrée dans la famille princière, Charlène de Monaco agacerait toujours sa belle-sœur, Caroline de Monaco, pour une raison bien particulière.

La première dame du Rocher ne serait pas parvenue à s’intégrer en principauté. La langue française n’est pas maitrisée. Ce serait le grand reproche de l’ainée des Grimaldi, mais aussi des Monégasques en général.

C’est le rappel d’un expert royal dont les confidences ont été recueillies pour les besoins d’un reportage qui sera diffusé le 3 janvier sur W9.

«La première chose que l’on attend d’elle, c’est de parler le français. C’est la langue officielle à Monaco », explique un observateur avisé des têtes couronnées.

Une dizaine d’années après son mariage avec le prince souverain du Rocher, l’ex-championne de natation continue de s’exprimer en anglais. Pourtant, elle a pris des cours de français, mais elle aurait toujours du mal à s’exprimer dans cette langue.

« Certains ont voulu y voir la preuve de son inconfort, de son malaise, dans un rôle dans lequel elle ne se sent pas toujours bien. Elle n’a jamais vraiment réussi à prendre ses marques, à se fondre dans le décor monégasque comme Grace avait réussi à le faire », est-il indiqué.

Laisser un commentaire

Close